Supervision informatique

Contrôle et direction, sont deux des synonymes de la supervision, mais l’on peut parfaitement aussi y ajouter les termes de surveillance, de vérification et de révision et c’est là que l’on rejoint la terminologie informatique, dite de la supervision informatique ou du monitoring d’un système d’information.

 

 

Si l’on clarifiait de quoi il s’agit ?

 

Du latin : supervisio qui veut dire , action de superviser, pour l’informaticien, il s’agit de veiller et de contrôler le bon fonctionnement d’un système d’information, et par contre-coup de se faire remonter toutes les anomalies ou les interruptions qui feraient que ce système d’information pourrait à un instant s’arrêter ; par conséquent il est donc aisé de dire, que la supervision informatique est devenue une technique (industrielle diront certains), de suivi et de pilotage de tout procédé automatisé ou informatisé, ou bien simplement d’une activité.

 

Que pouvons-nous superviser avec la supervision informatique ?

 

Tout, diront les ingénieurs et ils ont raison, mais pour la bonne compréhension de tous, il convient quand même de classer et de répondre en détail à ce tout :

  • Informatique technique : les réseaux, les unités d’impression, l’infrastructure et les systèmes
  • Informatique métiers : les différents processus et métiers d’une entité de production
  • Informatique applicative : le bon fonctionnement d’une application incluant sa disponibilité
  • Informatique services : indicateurs, alertes, rendements, sondes de température, etc, etc.

Mais à quoi bon de superviser, si l’on est pas informé en temps réel, pour agir et réagir : c’est pour cela que les outils de supervision disposent de canaux de communication multiples et variés, qui remontent les alarmes et les alertes, par des mails, des sms, des messages dits de voix, des appels, des fax incluant aussi d’autres canaux, comme les haut-parleurs ou la radio 5 tons ; l’important n’est pas seulement de constater l’anomalie ou erreur, pour être réactif, il faut prévenir en temps réel.

 

Supervision informatique, et pourquoi superviser ?

 

Beaucoup de réponses peuvent être faites à cette question, elles dépendent toutes du contexte et de la situation, il faut des exemples simples :

  • Si un ascenseur s’arrête, avec du personnel médical ou non dedans, il faut agir très vite
  • Si une caisse d’un supermarché, ou un distributeur de billets s’arrête, là aussi il faut réagir vite
  • Si un site en ligne de vente de billets se stoppe, ce sont des milliers d’€uros qui se perdent
  • Si un monitor de contrôle d’un malade, subit une anomalie, c’est la vie du patient qui est en danger
  • Si un système d’aération s’arrête de fonctionner, cela peut mettre en danger des dizaines de vie
  • Si une domotique ne fonctionne plus, c’est toute la gestion d’une maison qui peut être concernée.

Pour toutes ces raisons, et pour bien d’autres que nous pourrions trouver il est important de superviser et de contrôler les systèmes d’information au plus près, et c’est le rôle des outils de supervision, afin de remonter les anomalies, dès leur connaissance et de s’assurer qu’elles sont prises en compte (gestion des cellules de crise).

 

Différents Systemes de supervision :

 

Nagios

(Anciennement Net saint) est un logiciel de supervision de réseaux créé en 1999 par Ethan Galstad. Il est considéré comme étant la référence des solutions de supervision Open Source. C’est un outil très complet pouvant s’adapter à n’importe quel type d’utilisation avec des possibilités de configuration très poussées. La modularité et la forte communauté (> 250 000) qui gravite autour de Nagios (en participant au développement de nombreux plugins et addons) offrent des possibilités en terme de supervision qui permettent aujourd’hui de pouvoir superviser pratiquement n’importe quelle ressource.

 

Zabbix

C’est un outil de supervision, ambitionnant de concurrencer Nagios et MRTG. Il fait la supervision technique et applicative, offre des vues graphiques (générés par RRDtool) et des alertes sur seuil. C’est une solution de monitoring complète embarquant un front-end web, un ou plusieurs serveurs distribués, et des agents multiplateformes précompilés (Windows, Linux, AIX, Solaris).il est également capable de faire du monitoring SNMP et IPMI ainsi que de la découverte de réseau. Il repose sur du C/C++, PHP pour la partie front end et MySQL/PostgreSQL/Oracle pour la partie BDD.

 

Centreon

(Anciennement Oréon), Créé en 2003 par des français souhaitant améliorer Nagios, il a été repris par une nouvelle entreprise nommée Merethis il se présente comme une évolution de celui-ci pour tout d’abord son interface mais aussi ses fonctionnalités. Il s’appuie également sur les technologies Apache et PHP pour l’interface web, MySQL pour le stockage des données de configuration et de supervision.

 

 

Plus d’infos :

 

https://sites.google.com/site/supervisionsoubelet/comparatif-supervisions

http://www-igm.univ-mlv.fr/~dr/XPOSE2004/nchaveron/Supervision.html

http://igm.univ-mlv.fr/~dr/XPOSE2010/supervision/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *